Quel robot Babycook acheter ? Neo, Duo ou Solo?

Par Pauline Devillier | Publié le 20-09-21 à 07:42

Introduction

Parent tout neuf ou déjà expérimenté, au foyer ou salarié, réfléchi ou désordonné, vous voilà lancé dans une quête interminable. Laquelle ? Celle du moindre ustensile qui pourrait vous simplifier la préparation des repas. Vous n’en pouvez peut-être plus de tout mettre en pause malgré vos mille tâches, afin de préparer vous-mêmes chaque repas. Vous en avez marre des petits pots aux ingrédients douteux. Ou alors, vous êtes juste prévoyant. Quoi qu’il en soit, vous vous êtes retrouvé sur notre site après vous être renseigné, sans doute, sur les robots bébé. Et tout naturellement, une marque incontournable a attiré votre attention : le Babycook de Béaba.

Réputés pour leur efficacité et leur durée de vie, les appareils de cette enseigne permettent de confectionner des repas sains pour les plus petits. Leur polyvalence légendaire limite au maximum les étapes habituelles de la préparation de plats. Ces dernières sont toutes rassemblées dans leur système “4 en 1” : décongélation, mixage, réchauffage et cuisson à la vapeur.

Tout cela est bien joli, mais même si votre choix s’est porté sur une marque en particulier, votre quête n’est pas encore achevée. Puisqu’elle a solidement imposé sa présence sur le marché des robots bébé, Béaba possède en effet une gamme des plus vastes. Dès lors, difficile de s’y retrouver sans aide.

Cette aide, nous vous l’offrons avec plaisir. Nous savons très bien ce que c’est d’être parent : vous voulez le meilleur pour votre enfant, surtout à un âge si fragile. Ce n’est pas une raison pour vous tuer à la tâche ! Il est aussi important de songer à votre propre bien-être et de déléguer la composition de mets frais et savoureux à un robot cuisine, expressément conçu pour vous faciliter la vie.

Revenons à nos robots. Devriez-vous pencher pour le Babycook Neo, Solo ou Duo ? Telle est la question. À vrai dire, cela dépend de vous et aucun des trois n’est absolument supérieur à ses congénères. Découvrons d’abord ensemble laquelle de ces différentes versions vous convient le mieux.

Tableau comparatif Babycook

BÉABA, Babycook Solo, Robot Bébé 4 en 1 Mixeur-Cuiseur, Cuisson Vapeur, Diversification...
BÉABA, Babycook Duo Robot Bébé 4 en 1 Mixeur-Cuiseur, Cuisson Vapeur rapide 15min ,...
BÉABA - Babycook Néo - Robot Bébé Made in France - Mixeur-Cuiseur - Bol en Verre et Cuve Inox -...
Contenance
1100 mL
2 bols de 1100 mL
1250 mL
Bol
Plastique
Plastique
Verre
Panier cuisson
Plastique
Plastique
Inox
Cuisson Vapeur
Modulation de vapeur
Eco design
BÉABA, Babycook Solo, Robot Bébé 4 en 1 Mixeur-Cuiseur, Cuisson Vapeur, Diversification...
Contenance
1100 mL
Bol
Plastique
Panier cuisson
Plastique
Cuisson Vapeur
Modulation de vapeur
Eco design
BÉABA, Babycook Duo Robot Bébé 4 en 1 Mixeur-Cuiseur, Cuisson Vapeur rapide 15min ,...
Contenance
2 bols de 1100 mL
Bol
Plastique
Panier cuisson
Plastique
Cuisson Vapeur
Modulation de vapeur
Eco design
BÉABA - Babycook Néo - Robot Bébé Made in France - Mixeur-Cuiseur - Bol en Verre et Cuve Inox -...
Contenance
1250 mL
Bol
Verre
Panier cuisson
Inox
Cuisson Vapeur
Modulation de vapeur
Eco design

Quel robot vous correspond? Neo, Solo ou Duo?

Pour les parents qui n’en ont pas entendu parler, précisons que le Babycook est un type de robot cuisine automatisé, adapté à l’alimentation des enfants en bas âge. Il permet de décongeler ou de réchauffer les aliments, mais aussi de les mixer et de les cuire à la vapeur. Tout cela en l’espace d’une vingtaine de minutes, sinon moins. Dans tous les cas, il vous détourne de ces tâches fastidieuses pour vous préoccuper d’autres plus urgentes – ou pour vous reposer !

Bien que représentant un certain coût ponctuel, l’acquisition d’un Babycook vous évite de gaver votre enfant de petits pots souvent industriels et plutôt fades. À la place, vous pouvez lui faire découvrir très tôt le bon goût d’ingrédients riches de toutes leurs qualités nutritionnelles.

Nous tenons à préciser que si le Babycook Original ne fait pas partie de nos choix, c’est que ses versions améliorées, Solo, Duo et Néo, nous paraissent les plus adaptées aux parents d’aujourd’hui. Il reste un appareil fiable que nous vous invitons à tester, si sa contenance de 600 mL vous suffit.

Babycook Solo

À vrai dire, le récipient sera le premier à déterminer la nature du robot Babycook le plus adapté à vos besoins. Ainsi, sur la version Solo, vous trouverez un bol pouvant contenir 1 100 mL de préparation. De quoi composer un ou plusieurs repas très rapidement, c’est la base des robots cuisine réservés aux bébés.

Ce Babycook est fait pour : les parents d’enfants uniques ou de cadets isolés, si les autres membres de la fratrie sont déjà assez grands pour manger comme les adultes. Dans tous les cas, il convient aux familles qui n’ont pas besoin de préparer trop de repas en avance.

Babycook Duo

On prend le même et on recommence ! La principale innovation du Babycook Duo est de passer de 1 à 2 bols, capables d’accueillir 1 100 mL d’aliments chacun. “C’est tout ?”, nous direz-vous. Eh bien sachez que ce deuxième bol apporte son lot de possibilités, notamment en matière de diversification alimentaire.

Vous pourrez donc préparer plus de repas en avance, mais surtout les varier. Par exemple, vous pouvez préparer en une seule fois un repas salé d’un côté et salé de l’autre, ou deux repas différents pour le midi et le soir. Attention, seul l’un des deux bols est équipé d’une lame de mixage.

Ce Babycook est fait pour : les familles nombreuses, bien sûr, mais aussi celles qui préparent tout à l’avance, qu’elles aient un enfant unique ou une grande fratrie. Imaginez le gain de temps lorsque vous rentrez du travail ! Mitonner un plat pour deux, trois ou plus encore de jeunes pousses déjà bien accaparantes n’aura jamais été aussi facile.

Babycook Néo

Avec le Babycook Néo, vous faites le choix de l’élite en matière de robot cuisine pour bébés. Fabriqués en France en utilisant des matériaux de qualité (dont l’inox), cet appareil dispose d’un bol en verre d’une capacité de 1 250 mL.

Pour les bourses les plus confortables, le Babycook Néo est un must. Toutefois, sa ligne revisitée par rapport à “l’Original”, dont le profil d’antique machine semblait tout droit sorti des années 50, n’est pas sa seule qualité. Ce sont également ses fonctionnalités avancées qui font de la version Néo un appareil aussi efficace qu’élégant.

Ce Babycook est fait pour : les parents qui ne veulent pas se prendre la tête mais profiter d’un robot d’excellente facture qui tiendra dans la durée. Il s’adresse aussi à ceux qui estiment que cuisine doit rimer avec chic – ce n’est pas interdit !

Caractéristiques et construction

beaba babycook duo

Fabrication chinoise

Bien qu’ils soient plus modernes que leurs prédécesseurs Babycook Original et Original Plus, les modèles Solo et Duo sont toujours de fabrication chinoise. En revanche, sont certifiés sans bisphénol A les matériaux qui le composent : polypropylène, tritan, inox et silicone alimentaire.

Nous déplorons que cette importation peu écologique, destinée à limiter les coûts de production, fragilise la qualité du produit. En effet, la structure des Babycook Solo et Duo paraît peu résistante à certains chocs. Elles conservent cet aspect “plastique” des anciens modèles.

Fabrication française

Béaba peut cependant se targuer de faire fabriquer en France tous les éléments de son Babycook Néo. C’est une coutellerie du Puy de Dôme, Sabatier Diamant, qui façonne par exemple les lames en inox servant au mixage. Cela vous assure un service après-vente à l’échelle nationale. De plus, vous pouvez étendre la garantie de ce modèle très qualitatif de 2 à 5 ans, en vous enregistrant sur l’application Béaba & moi.

L’Ademe elle-même (Agence pour l’Environnement et la Maîtrise de l’Énergie) a apporté son soutien au développement de ce robot bébé. Du côté des matériaux, on retrouve l’acier inoxydable, le polypropylène et le silicone, mais également du verre et du polyamide 6,6 – un matériau non toxique. Béaba juge en outre que le Babycook Néo consomme moitié moins de CO2 que ses autres modèles, ce qui en fait une bonne alternative écologique.

Design et dimensions

beaba babycook neo

Dimensions, poids et puissance des appareils

Babycook Solo : 24 x 18 x 24 cm / 1,85 kg / 130 W (moteur) – 380 W (cuve de chauffe)

Babycook Duo : 37,9 x 18 x 24 cm / 2,720 kg / 130 W (moteur) – 800 W (cuve de chauffe)

Babycook Néo : 29 x 23,6 x 23,9 cm / 3 kg / 130 W (moteur) – 800 W (cuve de chauffe)

Lorsqu’on se penche sur la puissance de chacun des Babycook Béaba évoqués dans cet article, on remarque que la puissance du moteur qui actionne la lame lors du mixage est la même, soit 130 W. En termes de chauffage, les cuves des modèles Solo et Duo sont proches car il s’agit de la même structure, simplement doublée pour la version Duo.

On arrive donc à 380 W pour une cuve seule et à 800 W pour les deux – oui, si l’on veut être précis, le chauffage du modèle Duo est légèrement plus intense. Plus impressionnante, la puissance du Néo, qui ne possède pourtant qu’une cuve, atteint les 800 W comme le Babycook Duo.

Le Babycook Solo est large de 24 centimètres, contre 37,9 pour son homologue dont la cuve est doublée. Rien de surprenant jusqu’ici, même si on note qu’une certaine optimisation intervient. La largeur du Babycook Néo se situe entre les deux autres appareils, à 29 centimètres, mais il est le plus lourd des trois : 3 kilogrammes contre 2,720 pour le Babycook Duo et 1,85 pour le Solo. Comme vous le constatez, ce dernier reste tout de même moins optimisé, tant au niveau de la taille que du poids.

Le Babycook Solo, une capacité limitante

beaba babycook solo

Vous jugerez bien vite que le Babycook Solo se trouve à la traîne avec son bol de 1 100 mL. Certes, une telle augmentation de volume a soulagé les parents habitués au 600 mL de la version originale. Et puis, un volume de 1 100 mL peut convenir pour une voire deux portions d’adulte, donc correspond logiquement à bien plus d’une portion pour un enfant en très bas âge.

Malheureusement, ces 1 100 mL ne suffisent pas toujours pour les plus gros mangeurs ou les familles nombreuses. Cela se ressent dans les commentaires de plusieurs utilisateurs. Ils déplorent notamment qu’au fur et à mesure que bébé grandit, il devient difficile de préparer assez de repas en avance.

Duo et Néo, champions de la contenance?

beaba babycook duo

Les deux autres modèles s’avèrent bien plus satisfaisants pour les plats conséquents ou les meal prep (“repas préparés en avance”) qui vous soulageront de la cuisine pour quelques jours. Comme son nom l’indique, le Babycook Duo double les quantités qu’il est possible de composer, en passant à deux bols de 1 100 mL.

À vrai dire, le Babycook Néo ne semble pas faire beaucoup mieux. Certes, il dispose de 1 250 mL, soit 150 de plus que le récipient de son homologue Solo. Toutefois, cela ne vous autorise toujours qu’à préparer un seul repas à la fois. Et puis, 150 mL, c’est à peine le volume du biberon de lait qu’un bébé doit absorber, à partir de 6 mois, au petit-déjeuner !

Bien sûr, le Néo constitue un bon compromis quand votre souci majeur est le gain de place dans votre cuisine. Eh oui, tout le monde ne peut pas se permettre d’accumuler les appareils culinaires ! Or un robot doit vous faciliter l’existence, pas vous encombrer.

Le design gagnant

beaba babycook neo

Force est de constater que, malgré son intérêt en termes de contenance, le Babycook Duo emprunte entièrement son aspect au Solo. Ce plastique clinquant, cet énorme bouton tout droit sorti d’un dessin animé, cette étrange manière d’emboîter le récipient par le haut… Leurs atours de gros jouets pour enfant aux couleurs pastel vous donnent la drôle d’impression de vous amuser à la dînette, plutôt que de préparer un véritable repas.

En revanche, les lignes élégantes et épurées du Babycook Néo lui offrent une élégance certaine, rehaussée par des couleurs à la fois neutres et modernes. Nous avons particulièrement apprécié la touche de métal brillant au niveau du nom de la marque, qui ajoute un certain cachet au robot.

Les accessoires de base et en option

Fournis avec le robot

Béaba se montre des plus généreux avec son modèle de Babycook Solo. Vous trouverez ainsi aux côtés de votre appareil un couvercle de mixage doublé d’un filtre à smoothie pour préserver les mâchoires et les dents délicates de votre bébé. La spatule fournie vous aidera à déloger le panier vapeur, plus petit que la cuve principale. Elle servira évidemment à mélanger les aliments, notamment pour faciliter le mixage, et à les extraire du bol au moment de servir le repas. En cas de panne d’inspiration, Béaba vous fournit enfin un livret de recettes adapté au Babycook.

Nous avons peu de choses à ajouter pour sa version Duo, qui reprend cet accompagnement dans les grandes lignes. En fait, cette version n’inclut pas toujours le livret de recettes susmentionné.

Le plus décevant reste toutefois le Babycook Néo. Malgré son coût important tutoyant généralement les 200 euros, il n’est accompagné d’aucun accessoire ! Seule l’application Béaba & moi vous assistera dans l’élaboration de plats, si vous ne parvenez pas à dénicher assez d’idées. Petite astuce : même si vous n’en avez pas l’utilité, n’oubliez pas de vous y enregistrer afin d’étendre votre garantie de 2 à 5 ans.

Du reste, il faudra encore débourser…

Pour nos trois modèles, ce sont les mêmes accessoires optionnels qui sont déclinés. Le plus important, le pasta-rice cooker (“cuiseur riz-pâtes”), contribue à la cuisson des base de féculents : riz et pâtes, mais aussi blé, lentilles, semoule… Il est conçu en plastique pour les modèles Solo et Duo, ce qui ne contribue pas à réduire l’empreinte carbone de ces deux appareils importés de Chine. Le Néo pourra de son côté accueillir le même accessoire, mais en inox. Une solution certes plus écologique qui pousse pourtant à dépenser encore plus d’argent, pour un robot déjà coûteux.

Toujours soucieuse de réduire leur empreinte carbone, la marque vend également de petits plats en verre de qualité supérieure. Dotés d’une résistance exemplaire, ils sont conçus par la célèbre société Pyrex. Par ailleurs, les fabricants de Béaba ont imaginé plusieurs récipients correspondant à des portions plus précises que les cuves de 1 100 ou 1 250 mL intégrées aux robots. Pour le premier âge, vous en trouverez de 60 ou 120 mL. Pour le deuxième âge, il en existe de 90, 150 et 250 mL.

De manière générale, vous aurez accès à quantité de matériel de rechange sur le site officiel de la marque – même s’il se vendent sans peine ailleurs, en occasion. Bols, paniers de cuisson, couvercles, opercules, lames et spatules : nous ne vous le souhaitons pas, mais si le moindre élément de votre Babycook vient à casser, vous pouvez le remplacer sans chercher trop longtemps.

Manipulation et utilisation

La version Solo, économe pour votre énergie

En matière d’ergonomie, le Babycook Solo s’avère tout à fait adéquat. Son format compact l’autorise à s’insérer dans n’importe quelle cuisine étriquée, d’autant qu’en éliminant une partie de vos tâches culinaires, il économise de la place sur votre plan de travail. Évidemment, ce n’est pas votre seul problème lorsque vous vous occupez d’un nourrisson. Ce dernier ne manquera pas de vous accaparer. C’est pourquoi le système de verrouillage du robot cuiseur fonctionne à l’aide d’un levier très simple à manipuler : une main vous suffira, si l’autre est chargée de maintenir un bébé un peu trop turbulent par exemple. La même chose vaut pour le bouton unique placé sur l’autre partie de la machine. Il vous permet de lancer le mixage et la cuisson d’un simple appui.

Presque aussi aisé à détacher, le panier de cuisson amovible vous permet de récupérer l’eau dégorgeant des aliments pendant la préparation. Ce liquide contient en effet de nombreux nutriments indispensables à la bonne santé de votre enfant. Vous pourrez aussi vous en servir pour modifier à votre guise la texture de ses repas.

N’oublions pas les mesures formées en relief sur le bol, bien pratique pour doser les quantités.

Deux fois plus de… tout

L’avantage de la version Duo du Babycook est évident. Puisqu’il dispose de deux bols, vous avez la possibilité de préparer un repas différent de chaque côté ou bien une portion très importante, selon vos besoins. Néanmoins, un seul des deux bols est équipé d’un mixeur, ce qui vous oblige à bien choisir votre préparation selon la partie de l’appareil disponible. Or, le côté mixeur se détériore plus vite à cause des usages répétés. Certains utilisateurs se plaignent en outre d’un mixage quelque peu grossier.

Attention à ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre ! En effet, si détenir deux bols s’avère utile pour les grandes quantités, cela implique un appareil plus large et donc plus encombrant. Réfléchissez bien avant de vous lancer dans cet achat, histoire de ne pas vous retrouver avec un ustensile beaucoup trop gros pour votre cuisine.

L’ergonomie du Babycook Néo

Toujours fièrement annoncé comme un “robot qui ne s’utilise que d’une main”, le Babycook Néo dispose d’une poignée fonctionnelle qui favorise l’ouverture de son bol de 1 250 mL. Le système assure une sécurité totale pour les enfants en les empêchant de l’utiliser, mais aussi pour vous en vous permettant de le verrouiller d’un simple geste.

La cuve en elle-même, fabriquée exclusivement en verre et en acier inoxydable, ne laisse pas la moindre parcelle de plastique entrer en contact avec les aliments – contrairement aux Babycook Solo et Duo.

Une amélioration parfaite, donc ? Pas totalement. En effet, selon certains acheteurs, le couvercle possède un défaut de fabrication qui l’amène à se déloger de la cuve au cours du mixage. Si cela survient, il convient de le maintenir d’une main par sûreté. Le problème, c’est que cette main appuyée sur l’opercule ne sera plus disponible, ce qui annule un peu le principe d’automatisme… Assurez vous aussi de placer le Babycook Néo sur une surface bien stable, car ses pieds ne sont pas antidérapants.

Les fonctionnalités principales du robot

Cuisson à la vapeur, mixage, réchauffage et décongélation. Voilà les maîtres mots des Babycook de tous acabits, réputés pour leur aspect “4 en 1”. Leur capacité de cuisson, assurée en moins de 20 minutes, raccourcit grandement le temps de préparation du repas. Et puis, comme c’est automatique, à vous la liberté ! Même si cette liberté se borne généralement à empêcher les bêtises de vos têtes blondes en attendant que le repas soit prêt…

Le mixage puissant et efficace des Babycook est produit à partir d’une lame à effet cyclone. Cette mécanique infaillible propose une découpe sur mesure et peut réduire les aliments en morceaux comme les transformer en mouliné ou encore en velouté. Autant de textures qui dépendent de l’âge de votre enfant et donc de sa capacité à mâcher.

Si vous vous inquiétez encore de devoir contrôler l’avancée de la préparation, rassurez-vous grâce à l’arrêt automatique, une autre fonctionnalité instaurée par Béaba. Un signal sonore et lumineux vous avertit de la fin du cycle pour plus de sérénité. Toujours dans le cadre de la sécurité, vous entendrez un “clic” bien distinct au moment de verrouiller le bol – preuve de son bon enclenchement.

L’apport du modèle Duo réside simplement dans sa contenance XXL, permise par 2 bols indépendants. Vous pouvez ainsi cuire 2 préparations en même temps. Pourquoi pas en profiter pour préparer à la fois le repas salé et le dessert sucré en un tournemain ?

Les fonctions du Babycook Néo

beaba babycook neo

Fort de plusieurs années de recherches visant à améliorer la qualité de sa prestation, le modèle Néo ajoute quelques fonctionnalités à celles qui existaient chez ses homologues Solo et Duo. D’une part, la cuisson à la vapeur est modulée grâce à une technologie spécifique développée par Béaba. Cette régulation homogénéise la répartition de la chaleur pour des aliments encore plus savoureux.

Le mixage devient encore plus élaboré grâce à une lame en inox de construction française. Cet élément nous vient directement de Thiers, dans le Puy de Dôme. Elle est fabriquée par la coutellerie Sabatier Diamant, qui y officie et forge des lames utilisées par les plus grands cuisiniers. Affichant une double inclinaison et bénéficiant d’une construction de grande qualité, celle du Babycook Néo vous permet de mixer, mouliner et hacher avec précision. Les différentes textures obtenues dépendent du nombre d’impulsions que vous imprimez au bouton. Par ailleurs, la double inclinaison fluidifie la circulation des ingrédients pendant la découpe, interdisant les blocages inconvenants.

Une fonction de décongélation à la vapeur empêche les viandes et légumes de perdre leurs qualités gustatives et nutritives au cours du processus. De même, le réchauffage (toujours à la vapeur) possède la même utilité qu’un micro-ondes. Il évite les inconvénients de cette dernière technologie, dont les émissions de chaleur ne sont pas toujours correctement réparties.

Nettoyage et entretien

Le corps de votre Babycook Solo, Duo ou Néo se nettoie au moyen d’un chiffon humide. Préférez-le d’une texture relativement douce afin d’éviter les rayures ou les traces malvenues. Évitez aussi de plonger la structure entière dans l’eau : nous ne pouvons pas vous promettre qu’elle y survivra !

Du côté des accessoires, chaque modèle dispose d’un couvercle amovible, ce qui permet un nettoyage aisé. L’entretien du panier, de l’opercule et du couteau de mixage sont facilités de la même façon. Vous pouvez laver tous ces accessoires de base à la main, mais ils résistent aussi très bien au lave-vaisselle.

Plusieurs utilisateurs se plaignent toutefois de certaines difficultés de nettoyage au niveau de l’anse de la cuve des modèles Solo et Duo, en particulier. Elle reçoit régulièrement des éclaboussures si vous n’y prenez pas garde. L’infiltration de saletés qui en résulte produit une coloration peu ragoûtante. De plus, les récipients se parent assez rapidement d’une teinte malvenue liée au passage d’aliments aux couleurs marquées, comme les carottes ou les tomates.

Particularités d’entretien des version Duo et Néo

Sur la version Duo, une alarme retentit automatiquement lorsque le besoin de détartrer l’appareil se fait sentir. Vous avez également la possibilité d’en retirer l’hélice de mixage afin de mieux la nettoyer.

La cuve de réchauffage de l’eau du Babycook Néo n’est pas seulement pratique pour les grandes quantités. En vertu de son ouverture très large, elle peut non seulement être remplie, mais aussi nettoyée plus aisément.

Verdict

Les trois Babycook que nous vous avons présentés ici possèdent chacun des qualités indéniables. Toutefois, il serait vain de prétendre qu’ils se valent tous. Force est de constater que le Babycook Solo n’a d’avantage que son aspect compact et pratique. Peu optimisé dans ses dimensions et son poids en comparaison, il ne soutient pas toujours la cadence face à la croissance des besoins de votre enfant. Sa bonne facture reste un atout pour les plus petites bourses.

Le Babycook Duo représente le simple doublement de la version Solo. En théorie, multiplier les capacités des repas est une bonne chose. Dommage qu’il prenne tout de même beaucoup de place dans la cuisine. Évidemment, il ne souffre pas de limites même si bébé grandit, mais rappelons qu’un seul côté est doté d’une capacité de mixage. Or, le côté en question, utilisé de manière déséquilibrée, périclite assez rapidement.

Vous apprécierez sans doute de pouvoir concocter deux repas en même temps, notamment si vous souhaitez élaborer repas et dessert. Cela vous obligera simplement à optimiser votre préparation. Le seul réel bémol : les versions Solo comme Duo, fabriquées en Chine en matières principalement plastiques, accusent un désavantage clair en matière d’écologie.

Le Babycook Néo est le plus cher, certes. Il s’agit aussi du plus efficace et du plus puissant. Moins imposant que s’il présentait deux bols, il reste le plus lourd des trois, conséquence de ses nombreuses fonctionnalités. Il émet 50% d’émissions de moins que ses homologues et comprend des éléments exclusivement français. De plus, on ne peut nier la qualité de sa fabrication, notamment la lame à double inclinaison, issue de la coutellerie Sabatier – une entreprise reconnue par de grands chefs.

Revenons à son prix élevé, qui donne une perspective dérangeante au manque d’accessoires. L’application qui remplace le livret de recettes des versions Solo et Duo est dans l’air du temps, c’est vrai, mais qui l’utilise vraiment ? En outre, quelques soucis viennent entacher l’excellence de sa conception et de ses fonctionnalités : son couvercle bouge et ses pieds ne sont pas antidérapants. De très belle facture, il reste un appareil facile de nettoyage ainsi que d’entretien et se place au sommet de la technologie Babycook.

Pour finir, nous vous conseillons de télécharger l’application mobile BÉABA®. Son livre de recettes intégré, Mes premiers repas, a été coécrit par plusieurs cuisiniers, psychologues et nutritionnistes. Pas moins de 80 recettes y sont recensées pour cuisiner, avec le Babycook Solo, Duo ou Néo, des repas convenant aux enfants de 4 mois à 2 ans. La diversification alimentaire y est de plus représentée par un tableau, où sont indiqués quels aliments et types de repas correspondent à quels âges. Foncez-y sans tarder !

Dernière mise à jour des prix le 2021-08-21 / Liens affiliés / Images de l'API Amazon Partenaires

Laisser un commentaire